OutoxLes faits

Le 18 juin 2010 débarquait en France une boisson déjà commercialisée au Japon et au Canada, et dénommée Outox, avec la promesse d'accélérer rapidement la chute du taux d'alcool dans le sang.
Cette boisson supposée avoir des vertus dé-grisantes est à base de fructose, d'acide ascorbique et d'arômes, et permettrait de diminuer, dans un délai de 45 mn à 1 heure, le taux d'alcoolémie et de retrouver son état normal après une soirée ou un repas trop arrosés.
Outox serait vendue dans un premier temps sur Internet sur le site outox.com, sous forme de canettes de 25 centilitres, au prix unitaire de 3,99 euros. Sa commercialisation pourrait être étendue aux grandes surfaces, aux bars et aux restaurants.
La société luxembourgeoise Outox prétend que ses résultats d’études et de tests cliniques prouvent que l’on peut absorber de l’alcool en minimisant ses inconvénients avec son produit.
Le problème est que ces « garanties » n’ont pas été fournies aux autorités compétentes, à savoir l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), l’instance à même de formuler un avis sur ce type de boisson.

Une efficacité non démontrée selon l'Afssa

Pire, dans son communiqué de presse du 16 juin 2010, l'Afssa affirme qu'"aucune étude n'a montré, à ce jour, que le fructose ou la vitamine C, apportés par ces boissons, soient susceptibles de faire baisser l'alcoolémie, d'autant qu'il existe des variations de métabolisme entre individus."

Levée de boucliers

La mise sur le marché de l'Outox a provoqué réaction virulente des associations intervenant dans le domaine de la sécurité routière qui estiment que l'efficacité supposée du produit pourrait à tort faire croire aux conducteurs alcoolisés qu'ils seraient en état de conduire.

Réaction de l'État

Hervé Novelli, le secrétaire d'Etat au Commerce, a demandé à la Direction générale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes (DGCCRF) de mettre en demeure la société qui commercialise cette boisson "de se mettre en conformité avec la réglementation communautaire et de ne pas commercialiser ce produit tant que sont mis en avant des effets non évalués scientifiquement sur l'organisme".

Suite à cette décision, le 20 juin 2010, la société Outox sur son site prenait la décision de requalifier sa boisson en la présentant comme une limonade inoffensive "un soft drink  rafraîchissant, pétillant aromatisé tutti frutti", avant un mois plus tard le  20 juillet 2010 (article Journal Le Parisien 20/07/2010) d'annoncer sa volonté de replacer les allégations portant sur l'accélération de la chute du taux d'alcool provoquée par sa boisson éponyme sur ses canettes. Selon la société Outox, la DGCCRF ne serait plus contre l'apposition de ces promesses santé sur la boisson.

On attend la réaction des autorités sanitaires...

Pour suivre cette actualité autour de la boisson Outox sur Internet

Article Maxisciences/ Les Infos vertes (18/06/2010)

Communiqué de presse de l'Anses (ex-Afssa) (16/06/2010)
Communiqué de presse de l'association de consommateurs CLCV (17/06/2010)
Communiqué de presse de l'association Prévention Routière (18/06/2010)
Communiqué de presse Ministère de la Santé et des sports (18/06/2010)
Communiqué de Presse F3A ANITeA (21/06/2010)
Le Parisien (20/06/2010)
Le Parisien (20/07/2010)